AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promade de Grande Barbe [PV >> 2 Elèves]

Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
Directeur
Directeur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 29
Côté-Coeur : Hogwards School
Humeur ? (Rpg) : Débordé !!!
Où es-tu ? (Rpg) : Dans mon Bureau
Date d'inscription : 20/12/2005

<(( Rpg ))>
Statut: Professeur
Année: ///
Blason: ///

MessageSujet: Promade de Grande Barbe [PV >> 2 Elèves]   Dim 23 Sep - 15:25

Un vent d'automne souffla à travers les fenêtres, et le pendule de l'horloge annonça 13h, secouant les lourdes cloches au sommet de la tour pour permettre aux élèves plongés dans leurs cours d'abandonner le professeur au fond de sa classe, alors que les adolescents en effervéscence se pressent déjà vers une autre salle de cours, espérant toujours que le professeur s'abscente à temps...

Hélas pour eux, en ce début d'automne, aucun professeur n'était encore tombé malade, et même si certains élèves se baladaient déjà avec une écharpe et des gants entre les divers couloirs, certains élèves plus ambicieux tentaient vainement de tomber suffisemment malade pour passer une journée à l'infirmerie, mais malgré leurs efforts, il est un fait indéniable que les talents de Mme Pomfresh, assistée par Mlle Valentine, surpassaient de loin les inconvénients de la maladie, et donc, l'infirmerie resta aussi propre et vide que d'habitude.
Durant tout le début du mois de Septembre, les professeurs n'avaient cessé de parler des examens en fin d'année, qui devraient en principe permettre aux élèves de 5ème année d'obtenir leur Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire, et ainsi peut-être avoir une chance de passer d'autres examens plus poussés, mais également plus ciblés, au terme de leur dernière année à l'école...

Depuis quelques temps, le ministère enquêtait autant que faire se peut sur les divers activités organisées par les enseignants, et principalement consernant les activités du directeur, qui avait soutenu Harry Potter à sa sortie du labyrinthe, en Juin dernier, et avait déclaré ouvertement, sans autre preuve que la parole du jeune garçon, que Lord Voldemort était revenu à la vie.
Le ministre ayant paniqué à l'idée d'une telle polémique avait catégoriquement nié les faits, et très vite, la Gazette du Sorcier s'attaqua à Harry et Albus, les prenant pour deux fous complices.

Malgré ces tensions, le directeur restait calme, et songeur, et n'hésitait pas à confier des missions secrètes aux membres de l'Ordre du Phénix, pour lutter contre les fidèles du Seigneur des Ténèbres, comme ils l'appelaient...

Ce jour-là, Albus escaladait tranquillement les marches de la Tour de l'Horloge, craquant sous ses pas léger, tant le bois était vieux.
Un vent frais pénètra dans la tour par les nombreuses fenêtres grand ouvertes, par lesquelles une volée de hiboux entrèrent machinalement pour traverser le couloir du 4ème étage...
Une robe pourpre aux coutures dorées contrastaient parfaitement avec sa longue barbe argentée, qui flottait devant lui sous la brise tiède de ce 22 Septembre.
D'un geste maladroit, il repoussa sa barbe sur son torse, pour éviter qu'elle ne lui gêne la vue, ce qui aurait soit dit en passant été fort désagréable pour ce vieillard aux airs maladifs et sénils, qui cachaient un homme sage, et extrêmement doué...

Mais la sagesse ne faisant pas tout face à son âge avancé, le vieil homme manqua se s'applatir comme une crêpe une fois la dernière marche atteinte, mais fort heureusement pour ses vieux os, il parvint à reposer sa jambe gauche, sur laquelle on pouvait distinguer une large cicatrice à l'éfigie d'un plan du métro londonnien, et il se redressa de toute sa hauteur, en relevant doucement ses lunettes de travers sur son nez aquilin.
Ses yeux perçants fixèrent le couloir en face de lui, comme pour vérifier que personne ne l'avait vu, et il s'avéra que la seule personne à avoir remarqué sa chute fut Boris le Hagard, un sorcier un peu dingue qui disposait également d'une statue au 5ème étage.
Les pomettes du directeur se froissèrent lentement, laissant parraître un sourire radieux, tant ses maladresses étaient ridicules...

Il se contenta de saluer en riant le portrait du 4ème étage, et lança d'une voix claire envers Mme Pomfresh, à l'infirmerie, en passant ;


" Bonjour, Pompom !! "

Il continua sa progression dans le couloir, jusqu'à arriver au 5ème étage, où il emprunta simplement un passage secret, sans même avoir besoin d'annoncer le mot de passe, et arriva, aussi stupidement qu'il avait failli tomber quelques minutes auparavant, en manquant une seconde et ultime fois de s'écraser au sol, mais il évita de nouveau la chute par un remarquable geste technique, qui demande des années d'expérience ; il se rattrapa en s'accrochant à une statue !!
Tentant de reposer sa barbe argentée sur son torse, en la recoiffant timidement en même temps, il frotta vigoureusement sa robe pourpre pour reprendre sa route, et arriver devant l'entrée d'un couloir bordé de larges fenêtres, au 1er étage...
Cette fois, sa démarche majestueuse ne fut guère interrompue, et il se stoppa face à l'une des fenêtres, qui présentait une vue dégagée de la Cour de Métamorphose, au niveau inférieur.
Un vieux chêne offrait son ombre à une gargouille solitaire qui stagnait contre le mur, fixant toujours le même point depuis des siècles, tandis que des élèves de Poufsouffle et de Gryffondor se précipitaient vers les serres de botanique, de l'autre côté de la cour, après un long couloir...

Albus Dumbledore réfléchissait, encore, car au-delà de cette journée magnifique, même pour un début d'automne, il savait pertinement que des plaintes de toutes sortes arriveraient dans son bureau, une fois de plus, pour lui reprocher de raconter des sornettes aux élèves.
Sornettes ?!! Quel drôle de hasard qu'il se soit "stationné" dans l'Allée d'Adalbert Lasornette, célèbre théoricien sorcier dont la plupart des livres avaient été publiés pour l'enseignement des jeunes sorciers, et qui présentaient des théories relativement complexes, et précise, quant à l'utilisation des sortilèges, l'histoire de la Magie, et même les principes de métamorphose.

Comment les gens pouvaient-ils penser que lui, qu'ils avaient encouragé à se présenter au poste de ministre à plusieurs reprises, et qu'ils avaient même proclamé plus grand sorcier des temps modernes ?
Pourquoi soudainement, les sorciers préféraient nier les faits, et se persuader que le mal était vaincu, que tout était rentré dans l'ordre, et que tous leurs malheurs étaient finis, alors que d'ici peu de temps, les pires malheurs qu'ils aient pu imaginer allaient prendre forme, et se concrétiser ?

Tant de questions qui nécéssitaient des réponses, que personne ne pouvait fournir, mais un jour, même Cornelius Fudge devrait reconnaître ses torts...
Plongé dans ses songes, il ne remarqua pas que le couloir commençait à résonner de pas d'élèves, et quand il se retourna, il vit qu'il n'était plus seul, et décida donc de reprendre sa marche dans le sens opposé aux élèves, en adressant des brefs signes de la main, et des sourires réconfortants aux élèves qui daignaient le saluer au passage.


[Ps ; Désolé, je manque d'inspiration, parceque j'ai faim...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwards.naturalforum.net/
 
Promade de Grande Barbe [PV >> 2 Elèves]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwards School :: -~*)1er Etage(*~- :: Allée d'Adalbert Lasornette-
Sauter vers: